Vive Balthazar notre Roi !

Publié le par Serval

Ca y est ami bloggien, tu dois te dire que je suis définitivement barré, Parti tellement à l’ouest que même le professeur Tournesol n’arrivera pas à me récupérer, ou pire, que je fais une grosse déprime façon Chris Isaak à chaque fois qu’il serre une créature de rêve qui court a demi nue sur une plage et qui va se barrer aussi surement qu’il va se lamenter de sa voix de velours et de son visage tourmenté sur ses amours perdues…

 

Que nenni ! Je vais très bien merci (même si tu ne me l’avais pas demandé).

 

Car nous avons un Roi ! Balthazar Napoléon de Bourbon III qu’il s’appelle notre majesté (Oui je sais mélanger le sang Bleu et le patronyme Corse c’est déjà curieux à la base). Il habite à Jahangirabad, un petit quartier de Bhopal, il est le “dernier roi de France” – enfin, en quelque sorte. Cet avocat de 48 ans serait le descendant d’un neveu d’Henri IV, le premier roi Bourbon, il serait donc apparenté à Louis XVI  mais également au prince Philippe de Grande-Bretagne et au roi d’Espagne, Juan Carlos. Et de fait, de tous les Bourbons qui sont aujourd’hui disséminés entre la France, la Grèce, l’Australie et autres, il est le premier prétendant légitime à la couronne que ses ancêtres ont portée de 1589 à 1848.

 

Mais comment le trône de France à atterri en Inde ? par une de ces facéties dont l’histoire à le secret et dont aucun scénariste n’aurait osé écrire une ligne sous peine de donner l’impression d’écrire une nouvelle version de « Shogun » en étant mis sous perfusion de canard WC. Je te la fais courte : Forcé de quitter la France après avoir tué un noble en duel, Jean-Philippe de Bourbon Navarre se lance dans un voyage au cours duquel il est kidnappé par des pirates, vendu comme esclave en Egypte et contraint de servir dans l’armée éthiopienne avant de se retrouver à Goa. Parvenu à la cour d’Akbar en 1560, il se met au service des Moghols. Le père de Jean-Philippe, un duc, était cousin d’Henri IV – qui n’était pas encore monté sur le trône de France. Après la chute des Moghols, les Bourbons servirent les nawabs de Bhopal comme administrateurs. (sources Courrier International)

 

Bref, notre Indian tonique Bourbon se marre bien en ce moment. Et comment lui donner tort ? Le Roi de France issu de l’immigration et qui en plus ne parle pas un mot de français. A l’UMP ils ont déjà du monter une cellule de crise…Déjà qu’il ont à gérer la sécession du Béarn (enfin du Béarnais)…

 

Alors après tout, en ces temps troublés, pourquoi pas un Roi ? Vu les promesses des deux candidats on pourrait enfin appliquer cette devise :

 

Indien vaut mieux que deux tu l’auras !

Publié dans Les inclassables

Commenter cet article

ExMuse 01/05/2007 16:18

:)))J'adore ta manière de jouer avec les mots. Et puis il a une bone bouille, ce roi. :)