Le fromage en portions

Publié le par Serval

Moi, j’aime bien le fromage en portions. On ouvre la boite et hop on a six parts égales enveloppées de papier aluminium et avec un dessin rigolo dessus. Et on peut en prendre autant qu’on veut, on n’a pas besoin de couteau sauf pour tartiner.

 

Il y a juste un défaut. Il faut séparer le fromage du papier alu au moyen d’une languette rouge. Et surtout sans l’écraser, ni qu’il reste collé au papier.

 

Ce n’est pas simple. Surtout quand la petite boite avec les portions de fromage dedans c’est la seule chose qui reste pour calmer son appétit.

 

Il y a des fois on mangerait bien toutes les portions tellement c’est bon…Et puis comme ça il n’en resterait plus pour les autres (enfin pour l’autre parce souvent on est à deux sur la boite avec les portions de fromage dedans)

 

Et puis il y a cette maudite languette qui nous nargue. Comment faire pour avoir le fromage (parce le papier aluminium on s’en fout), sans le froisser, sans l’écraser ? Parce que si on fait ça, l’autre il le cajolera le fromage, il le remettra en forme de triangle pour mieux le manger.

Alors il faut l’attirer le fromage en portions, lui dire qu’il est le plus beau, le plus brillant et qu’on aime le dessin rigolo dessus. Sinon il va illico laisser la languette s’ouvrir dans les doigts de l’autre, et c’est lui qui le tartinera pour mieux le croquer. Parce que la vie n’est pas simple pour le fromages en portions Au départ, c’était tout plein de fromages qu’on a fondu pour les emballer. Et personne ne voulait de lui. Les autres fromages ils disaient comme ça que c’était pas un vrai fromage, qu’il n’avait pas de goût, pas d’origine contrôlée.

 

Mais aujourd’hui, le fromage en portions tout le monde l’aime. Oh ça ne durera pas longtemps, il le sait, mais en tout cas il savoure le fait qu’on le savoure. Et puis il aimerait représenter tous les fromages. Pourquoi faire ? il ne sait pas encore, mais ce serait une belle revanche pour lui.

 

Et là, le fromage en portions il les regarde, tous ceux qui se sont moqués de lui et qui aujourd’hui aimeraient bien le séparer de son bel emballage en aluminium.

 

Et il n’est pas sur qu’il ne leur tire pas la languette à tous les deux…


Publié dans Toutes griffes dehors

Commenter cet article