Y'a même François le fils maudit qui est revenu du sud de la Giscardie...

Publié le par Serval

" Dans un entretien au Parisien, le candidat de l'UDF, qui se présente comme «l'homme nouveau» affirme  se retrouver dans «le Chirac de 1995» : «La principale ressemblance entre le Chirac de 1995 et moi, c'est le soutien d'un certain nombre de catégories de Français qui ne sont pas pris en compte d'habitude". (Libé)

Ca c'est sur François...C'était l'époque ou les Français mangeaient des pommes sans penser qu'ils allaient se faire avoir jusqu'au trognon sur  l'autel des promesse non tenues.

Au moins maintenant on connait le programme de Bayrou

Publié dans Spot

Commenter cet article

Bruno Lamothe 22/03/2007 22:04

C'est drole, personne ne semble remarquer que la girouette Bayrou, en 1995, n'avait pas de mot assez dur pour enterrer Chirac vivant, du temps de Ballamou 1er, Empereur de Matignon et de Constantinople...

falconhill 22/03/2007 19:41

La comparaison est osé. Aprés les espoirs que le gamin de 17 ans avait en Chirac, et quand je vois l'état de son auguste postérieur 12 ans aprés, l'argument de Bayrou est dangereux. Et il donne pas envie de recommencer 5 ans...Tiens, Maman a préparé de la compote de pomme : youpi

brigetoun ou brigitte celerier 22/03/2007 19:14

et quand on va plus loin que cette parenté et les mandarines, on a la confirmation, mais comme dans ce fruit il n'y a pas de trognon on peut espérer qu'il reste sur un pépin - je sais c'est pas fort