Derrick contre Superman

Publié le par Serval

free music



Et si l'Empire vacillait sur ses bases ? Et si demain le Dollar n'était plus  la monnaie de réference  ?  Et si l'Iran détenait finalement la bombe  ?  Pas nucléaire , financière. Du genre à mettre à genoux tout le système ?

saddam-hussein-argent.jpgLe cauchemar a déjà commencé. Pour les américains tout au moins. Depuis le 17 février dernier une bourse nouvelle à vu le jour sur l'ile de Kish dans le Golfe Persique. Une bourse qui traite des opérations sur les dérivés du pétrole. Une bourse particulière parce que le Dollar n'y est pas accepté au contraire de l'Euro.






Bref retour en arrière :


En 1973, l'Arabie Saoudite, soutenue et poussée par les USA décide que le Dollar sera la seule monnaie acceptée pour la vente de son pétrole. L'OPEP suivra. bien sur...contraignant les pays du monde entier à acheter des Dollars pour pouvoir acheter du pétrole. Mécaniquement,  plus la demande est forte plus il faut acheter de Dollars garantissant ainsi  l'hégémonie américaine puisque sa valeur est adossée à cet élément vital pour toute économie.

Vous commencez à entrevoir le tableau n'est ce pas ?


La Chine et les pays arabes font face à des montagnes de Dollars dévalués, ces derniers d'ailleurs, comme les Russes commercent principalement avec l'Europe, qui elle même n'aurait plus a acheter et vendre des Dollars et assurerait sa stabilité financière. Sans compter que l'Euro deviendrait la monnaie de réserve mondiale. Si le Dollar n'est plus la monnaie de réference, alors comment les Etats-Unis financeront-ils leurs déficits gigantesques ? Si demain il est possible d'acheter du pétrole en Euros, les USA n'existent plus.

Ce n'est certes pas pour demain. D'abord les deux principales places boursières du pétrole dans le monde (New York et Londres) sont contrôlées par les Etats-Unis. Ensuite, l'Iran ne pourra pas par sa seule volonté imposer l'Euro comme nouvelle monnaie sur tous les marchés, même avec l'aide du Vénézuela qui a déjà largement resseré ses liens avec ce pays, et enfin une "bonne" intervention bush-dollar.jpgmilitaire au "nom de la démocratie" comme par hasard,  pourrait l'en dissuader...

Il n'empêche, le coup de canif a été donné.

Reste à savoir quelle est la  profondeur de l'entaille.


Publié dans Toutes griffes dehors

Commenter cet article