Le temps ne fait rien à l'affaire...

Publié le par Serval

front-34-image-192163.jpegHier en ouvrant la page  du site web d'un quotidien je suis tombé sur  cette photo légendée d'un énorme "Sarkozy réelu".  Je ne te raconte pas ami bloggien, le bond que mon coeur a fait dans ma poitrine. Avais-je dormi si longtemps ? les élections avaiant t'elles été raprochées, étions nous déjà en 2012 ?

Il s'agissait juste d'un sondage, un de plus,  qui indiquait six mois après, que non seulement les votes de mai n'avaiant pas varié, mais qu' en plus le score était encore plus nettement en faveur du tenant du titre. On se demande d'ailleurs pourquoi faire un tel sondage ? N'en avions nous pas été assez abreuvés avant et pendant la campagne présidentielle ? Alors quoi, celui était un cadeau bonus pour popularité en difficulté ? Un qui restait et qu'on avait oublié de sortir ? Bizarre

En tout cas à lire ce sondage, malgré les cadeaux fiscaux, les grèves qui se profilent, la croissance qui plonge, les prix qui s'envolent, la précarité toujours plus visible tandis que les vacances Elyséennes se commentent dans Voici, son salaire qui augmente de 140 % et l'adoubement de son porte parole parachutiste pour prendre sa succession, les français voteraient encore majoritairement pour lui tout en remarquant à 59% que son action n'a pas permis d'améliorer la situation des Français.

Voter pour quelqu'un dont on sait pertinemment qu'il n'a rien amélioré, et en être conscient, c'est rentrer de plain-pied dans la quatrième dimension, celle de l'espace temps.

Et là le temps ne fait rien à l'affaire...


Publié dans Spot

Commenter cet article

Agathe 13/11/2007 00:38

Il y a du mouvement, ça doit leur suffire...

brigetoun 05/11/2007 15:49

les mystères de la popularité présidentielle. Je suis resté marquée par la cote de Chirac montant après la coupe du monde de foot

falconhill 04/11/2007 10:52

Tu m'as devancé. Je voulais écrire un billet disant que je comptais acheter le JDD ce matin... Mais la une des journaux à la télé, et donc de ce sondage à deux balles, m'a vite dissuadé.Le journalisme est petit des fois. Et je reste en pyjama.Bonne journée (sinon je garderai sans nul doute mon vote de premier tour, vois tu...)