O Brave new World..médiatique

Publié le par Serval

On en a de la chance ami bloggien. Vraiment. On a enfin un gouvernement qui s’occupe de nous. Uncafe-du-commerce.jpg gouvernement près du peuple, un qui lit « Le Parisien » et qui réagit à l’émotion à l’instinct et qui règle tous les problèmes… comme au café du commerce.

 

-         Un manège se rompt ? Hop ! On fait une directive pour réglementer les agréments. 

 

-         Un enfant est enlevé par le plus indigne rebut de l’humanité ? On apparaît au balcon et on propose une loi pour éviter (au moins tenter) que cela ne se reproduise.

 

-         On annonce une flambée des prix à la rentrée ? Tout de suite on convoque les Patrons de la grande distribution.

 

-         Un enfant est dévoré par un chien ? Pas de problème on se réunit pour trouver une solution.

 

-         Un sportif meurt sur un stade ? Vite, vite on va installer des défibrillateurs dans les vestiaires.

 

 Bien sur, tu me diras que tout cela va dans le bon sens, que quelque part on ne pouvait plus se contenter de l’inertie de ces douze dernières années. Certes et tu as raison.

 

media-i-2-1206.jpgMais ce gouvernement du « Parisien » qui épluche les faits divers tous les matins pour y réagir dans la journée montre juste une réactivité peu coutumière mais simplement compatible avec notre société actuelle faite d’immédiateté et d’émotivité. Il réagit juste en fonction de l’opinion sans creuser plus en avant. 

 

Il s’agit principalement de communication, d’un bel écran de fumée qui masque sous des dehors de réactivité la gestion sur le fond de tous ces problèmes tandis d’autres lois plus coercitives ou moins populaires se préparent, voire passent en sous main dans un silence glacé et dans une absence de débat la plus totale.

Il s'agit  juste de montrer sa réactivité face aux conséquences sans s'attaquer aux causes.

 

On en est à un tel point qu’on en arrive à des appels au secours lancés au Chef de l’Etat lui-même, un peu comme s’il était le Dieu bon et miséricordieux à qui s’adresser. Et je ne crois pas dans un cas précis qu’une protection policière du gérant empêchera malheureusement que son Franprix soit braqué tous les quatre matins…

 

Mais voilà l’appel au secours a été entendu, les médias ont braqué leurs projecteurs, le gouvernement à réagi…Tout est bien qui finit bien dans le meilleur des mondes médiatiques et les sondages de popularité continueront à grimper…

 

Mais voilà, un enfant est gravement blessé d’avoir sauté dans le vide pour échapper à l’expulsion de sa famille, les caméras ont vite détourné leur objectif…Tout est bien qui finit bien dans le meilleurs des mondes médiatiques et les sondages de popularité continueront à grimper

 

Mais voilà, il y a 270 000 personnes sous le seuil de pauvreté cette année. Les journaux en ont vite parlé. Tout est bien qui finit bien dans le meilleurs des mondes médiatiques et les sondages de popularité continueront à grimper.sondage-main-duzy.jpg

 

Mais voilà, le nombre d’enseignants va encore diminuer accroissant encore les inégalités et faisant le lit des écoles privées au détriment de la laïcité. Les télés l’ont un peu abordé. Tout est bien qui finit bien dans le meilleurs des mondes médiatiques et les sondages de popularité continueront à grimper.

 

 

……. Tout est bien qui finit bien dans le meilleurs des mondes médiatiques et les sondages de popularité continueront à grimper.

Publié dans Toutes griffes dehors

Commenter cet article

brigetoun 02/09/2007 08:30

mais voilà après le paquet fiscal; la prime à l'endettement et à l'achat de logements, l'oubli des locatoires, enfin la dépénalisation des affaires, tant attendue, etc...et la français sont contents ? et une fois de plus je ne dois pas être française